Appel à communications du RT13 : Journée d’étude des doctorant-e-s en sociologie du droit et de la justice

Date et lieu :

Jeudi 10 mars 2016, CSO (Sciences Po – CNRS)

Texte de l’appel :

Les recherches qui s’inscrivent dans le champ, très vaste, de la sociologie du droit en France sont désormais nombreuses et incluent un nombre toujours croissant de doctorant-e-s. Cette journée d’étude entend questionner ce développement récent en proposant une réflexion sur les nouveaux défis qu’il soulève.

Cette journée d’étude s’adresse aux doctorant-e-s qui rencontrent le droit et la justice dans leur démarche d’enquête. Elle vise à proposer aux doctorant-e-s un espace de discussion et de débat dédié aux questions et difficultés spécifiques posées par le fait de travailler sur le droit et à partir de celui-ci. L’objectif est de faire rencontrer et discuter les travaux de thèse en cours sur toutes les thématiques du RT 13 Sociologie du droit et de la justice, qui ont pour objet l’analyse des acteurs et des catégories juridiques et judiciaires dans leur diversité, et qui prennent en compte les dimensions historique et comparative dans l’analyse du droit et de la justice. Au-delà des seuls chercheur-e-s prenant directement pour objet les institutions, normes, acteurs et dispositifs juridiques et judiciaires, cette journée est également ouverte à celles et ceux qui prennent au sérieux le droit dans la construction de leur objet et de leur problématique dans un autre domaine (par exemple : sociologie du travail, des organisations, des inégalités, de l’action publique, etc.).

Les interventions des doctorant-e-s se feront autour d’une ou deux difficultés rencontrées dans le travail de thèse, à quelque niveau d’avancement que ce soit (accès au terrain, méthodologie d’enquête, enjeux du sujet, traitement des sources et du matériau juridiques, questions théoriques ou rédaction de la thèse…). La discussion, par des chercheur-e-s confirmé-e-s d’abord et de manière collective ensuite, devra permettre de soulever ces difficultés propres aux enquêtes sociologiques portant sur le droit, ses modes d’élaboration, ses pratiques, ses acteurs et ses dispositifs.

Nous aimerions discuter en particulier des questions que soulève l’étude des manifestations empiriques du droit. Dans quelle mesure le droit est-il un phénomène social spécifique ? Cette interrogation est liée aux conditions de son observation. Comment observe-t-on le droit ? Comment se manifeste-t-il ? Comment peut-on l’objectiver ? Plus généralement, comment construit-on le droit comme objet sociologique ?

Cette interrogation sur le droit comme objet d’enquête et d’analyse peut être séparée en deux ensembles d’enjeux :

  • Les enjeux méthodologiques : Comment se faire accepter comme sociologue sur un terrain juridique, ou inversement, comme juriste recourant à des outils et des méthodes propres à la sociologie ? Quel est le degré de connaissance du droit nécessaire pour proposer une approche sociologique prenant au sérieux la dimension juridique de son sujet et l’ethos de ses acteurs ? Que faire des traces écrites produites par l’activité juridique, comme les contrats, les décisions de justice, les arrêts ou les textes règlementaires produits par l’administration ? Comment observer le droit ? Comment le quantifier ?
  • Les enjeux relatifs au cadrage théorique : Quelles sont les appropriations possibles des sociologies du droit élaborées dans des contextes institutionnels différents, comme la sociologie du droit étatsunienne? Comment évaluer le poids et le sens même des « cultures juridiques » ? Comment appréhender les transferts ou
    l’acculturation juridique dans le cadre des institutions européennes, coloniales ou des
    politiques de développement ? Comment la sociologie du droit permet-elle de réinterroger des questionnements classiques (sur les inégalités, le pouvoir, l’organisation, etc.) en sociologie ? Quels enrichissements réciproques entre sociologie du droit et sociologie générale ? Le droit est-il l’objet même de la problématisation, ou un élément nécessaire à la compréhension d’un autre fait social ?

La rencontre entre les doctorant-e-s et les chercheur-e-s travaillant sur ces mêmes thèmes, par les échanges formels ou informels initiés par ces ateliers, devra par ailleurs participer au renforcement du réseau de recherche dans ce domaine en donnant aux doctorant-e-s une place entière et pionnière en son sein. Ces journées contribueront ainsi à fédérer les travaux qui s’intéressent au droit et à la justice, selon le principe du RT 13.

Organisation de la journée et participation :

Les doctorant-e-s intéressé-e-s devront envoyer aux organisateurs (mails ci-dessous) pour le 15 janvier 2016 au plus tard une présentation d’une page de leur travail de thèse qui sera communiquée à l’ensemble des participant-e-s. Ce document d’une page maximum devra comprendre :

  • Les nom, prénom, affiliation institutionnelle, discipline, et mail du/de la doctorant-e
  • Une présentation brève de la thèse et des questionnements liés à l’un et/ou l’autre des deux axes exposés ci-dessus dont la/le doctorant-e souhaiterait discuter à l’oral.

Les doctorant-e-s dont les propositions auront été retenues prépareront une communication orale de 10 minutes. Ces communications seront regroupées en plusieurs ateliers

La journée d’étude se tiendra au Centre de sociologie des organisations (CNRS-Sciences Po) le jeudi 10 mars 2016 (19, rue Amélie, Paris 7eme).

 Comité d’organisation :

  • Sebastian Billows, Centre de sociologie des organisations (CNRS – Sciences Po), billows@gmail.com
  • Yasmine Bouagga, Triangle – Action, discours, pensée politique et économique (CNRS-ENS Lyon), bouagga@gmail.com
  • Vincent-Arnaud Chappe, Centre de Sociologie de l’Innovation (CNRS – Mines ParisTech), Institut interdisciplinaire de l’innovation, chappe@gmail.com
  • Annalisa Lendaro, Centre d’Etudes et de Recherches Travail Organisations Pouvoir (CNRS – Univ. de Toulouse 2 et 3), lendaro@univ-tlse2.fr

 

(voir l’appel au format PDF)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *